Histoire médiévale

Véronique GAZEAU , professeure émérite UCN
le mercredi de 10h15 à 12h15 110 places

5 séances : 5 octobre ; 23 novembre ; 7 décembre ; 11 janvier ; 1er février

La mort au Moyen-Âge (3 séances)

La mort évoque à la fois la préparation au trépas, la fin de la vie, les funérailles, la sépulture et l'inhumation dans un cimetière. Elle constitue un rite de passage qui donne lieu dans les religions chrétienne, juive et musulmane au Moyen Âge à un rituel funéraire.
Les sociétés médiévales ont le souci, au-delà du moment de la mort, de la mémoire des défunts qui présente un caractère institutionnalisé. L'espace des morts s'inscrit dans l'espace des vivants : inscriptions, testaments, stèles funéraires, livres de fraternité, rouleaux des morts, images et représentations entretiennent cette mémoire dont la prise en charge s'explique par la croyance commune des trois religions dites du Livre en la résurrection des morts même si elles en ont une représentation différente.

La Normandie durant la Guerre de Cent-Ans 1417-1450 (2 séances)

En raison de sa situation géographique, la Normandie fut le théâtre de nombreuses opérations militaires entre 1337 et 1453 : chevauchées, sièges eurent pour conséquences la brutalisation du pays.
Quel enjeu représentait la riche province pour les Anglais comme pour le roi de France ? Henri V conquit la Normandie au terme du siège de Rouen en 1419. La Normandie demeura anglaise jusqu'en 1450. Comment comprendre l'"occupation" de la Normandie ?
Quel type d'occupation le roi d'Angleterre imposa-t-il à la province ? Comment la province fut-elle administrée ? Entre "collaboration et résistance", les Normands subirent la domination anglaise pendant plus de trente-cinq ans.
L'enquête s'appuiera sur des recherches récentes notamment en matière d'occupation militaire.